Pour ma part l’éducation thérapeutique est très utile, et j’ai toujours regretté d’être obligé de me documenter seule pour connaitre l’insuffisance rénale et surtout ces conséquences. C’est pourquoi je me suis investie dans la co-animation des ateliers proposés par le réseau Néphrolor. Cela me permet de transmettre mon expérience, de dédramatiser parfois certaines situations et surtout je parle le même langage avec les patients.

Joëlle JACQUART
Vice Présidente FNAIR Lorraine